• Alexandru Panaitescu, Anne Xuan-Lan Nguyen, Jonathan El-Khoury

Résumé d’évènement : Session d’information CaRMS de l’Université Laval

Updated: Jan 8


Source: etudesuniversitaires.ca


La session d’information CaRMS pour le programme de résidence en ophtalmologie à l’Université Laval s’est effectué le 21 décembre. Celle-ci fut animée par le directeur de programme actuel, le Dr Louis-Étienne Marcoux, et la Dre Emmanuelle Chalifoux, responsable des stages d’ophtalmologie à l’externat. La présentation fut suivie par une période de questions. Une discussion informelle avec deux résidents actuels a clos l’évènement.


Voici les points saillants de la rencontre :


  • L’Université Laval offre un programme de résidence en ophtalmologie qui comporte 15 résidents, 35 professeurs dans toutes les surspécialités et un fellow. Les forces du programme incluent un environnement convivial avec des patrons accessibles, une exposition chirurgicale exceptionnelle qui n’a pas été affectée par la COVID-19 (300 à 400 chirurgies de cataractes complètes au cours de la résidence) et une flexibilité de la grille de stages. Tous les stages de surspécialités se font à Québec.


  • Les trois principaux centres de formation sont le Centre Universitaire d’Ophtalmologie (CUO) de Québec dans l’Hôpital Saint-Sacrement, le Centre Hospitalier de l’Université Laval (CHUL) et l’Hôpital Enfant-Jésus.


  • En moyenne, chaque résident fait trois à quatre gardes de soir (17h00 à 8h00) et une garde de fin de semaine par mois.


  • Les résidents bénéficient d’une demi-journée d’enseignement par semaine, soit le jeudi matin. Le cycle d’enseignement couvre l’entièreté de la matière en deux ans, ce qui veut dire que chaque résident verra l’ensemble de la matière à deux reprises au courant de sa résidence.


  • La recherche est une partie intégrale de la résidence à l’Université Laval. Tout résident complète au moins un projet de recherche. Le département d’ophtalmologie de l’Université Laval est un milieu émergent en recherche, donc les résidents qui le désirent peuvent s’impliquer davantage en recherche. Il y a aussi la possibilité de faire le programme clinicien-chercheur.


  • Québec est une ville de style européen qui balance parfaitement l’urbain et la proximité. On y trouve plusieurs monuments historiques datant de la Nouvelle-France ainsi qu’une grande variété de restaurants.